Un collège innovant au Front Populaire

Classé dans : Actualités | 0

Au 12, rue du Pilier, le chantier du collège Miriam Makeba est terminé pour la rentrée 2019.

Pendant que certaines et certains profitaient du canal ou d’autres lieux de détente, la construction du 7e collège, Miriam Makeba, n’a pas pris de vacances d’été. Tant mieux pour les 700 élèves des quartiers alentour qui  vont pouvoir étudier dans de meilleures conditions.Les collégien·ne·s et leurs professeur·e·s auront droit à des salles adaptées aux pédagogies qui s’appuient sur le numérique. Le collège, couvert en WiFi et relié au réseau très haut débit, est notamment équipé de : 92 ordinateurs fixes, 25 ordinateurs portables, 32 tablettes tactiles et 33 vidéoprojecteurs interactifs. La technologie ne fait pas le cours, certes, mais une bonne connexion Internet et un équipement fonctionnel sont désormais des outils indispensables pour les enseignant·e·s de toutes les matières. En renfort de l’équipe pédagogique et de la vie scolaire, huit agent·e·s techniques assureront quotidiennement auprès des collégien·ne·s des missions d’accueil, de restauration et d’entretien de l’établissement. On leur souhaite à toutes et tous une bonne rentrée sous les meilleurs auspices dans ce nouvel espace qui se trouve, et ce n’est pas un hasard, à deux pas du Campus Condorcet.
QUARTIER ÉTUDIANT
Ce nouvel établissement était très attendu, autant que le 6e collège, et ne sera probablement pas le dernier chantier du type. En plus des équipements de base, le bâtiment dont le maître d’ouvrage est le département de  Seine-Saint-Denis (plus précisément : Adim concepts, groupe Vinci) s’inscrit dans l’air du temps. Premier enjeu: le collège prend place dans le futur quartier étudiant. On parle à ce titre de « quartier éducatif ». Un poumon de culture et de verdure dans ce coin de la Plaine encore inhabité il y a peu. Dans cette logique, des espaces partagés pour toutes et tous sont ouverts en dehors des cours. Le collège dispose d’une salle polyvalente de  120 m2, pour organiser des manifestations diverses, et une salle d’exposition de 60 m2 pour valoriser des travaux d’élèves et accueillir des expositions temporaires. Les parents d’élèves, les associations de la ville et des intervenant·e·s extérieur·e·s pourront également se retrouver autour de projets de coéducation dans ces espaces facilement accessibles hors temps scolaire par un accès spécifique. Une continuité entre l’école, la vie  familiale et la vie associative qui pourrait avoir des conséquences vertueuses sur le bien-être des élèves et sur leur apprentissage. 
UN PÔLE SPORTIF EXCEPTIONNEL 
Deuxième enjeu: le sport! Si la France a remporté l’organisation des Jeux olympiques en 2024, c’est en partie en raison de son héritage solide en matière de pratique amateur. Or, on le sait, Aubervilliers n’est pas en reste  dans le domaine. On supposera que c’est dans cet état d’esprit que Miriam Makeba s’est doté d’un pôle sportif conséquent. Ainsi, le nouveau collège comprend une salle d’armes… pour l’enseignement de l’escrime. Bonne nouvelle pour les collégien·ne·s et pour les clubs qui pourront l’utiliser hors temps scolaire. Par ailleurs, cette salle de 475 m2 est intégrée au pôle espaces partagés qui offre également un plateau sportif extérieur couvert de 1 056 m2, une salle EPS de 360 m2 avec notamment un mur d’escalade et des vestiaires. Pour un établissement 7549 m2, ça fait beaucoup de place pour se dépenser et oxygéner ses neurones. À en croire les derniers chantiers scolaires, les nouvelles écoles feront honneur à cet ancien adage de Juvénal : « Un esprit sain dans un corps sain. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *