Deux gares sur la ville

Classé dans : Actualités | 0

Le projet du Grand Paris Express et de la ligne 15 Est se précise.

Une réunion publique sur le Grand Paris Express organisée par la municipalité s’est tenue le 10 mai dernier pour présenter le projet de la ligne 15 Est, à L’Embarcadère : soit un tronçon, d’une longueur de 23 km et comportant 12 gares, entre Saint-Denis Pleyel et Rosny Bois-Perrier et mis en service à l’horizon 2025 ! A terme, il aboutira à Champigny Centre en 2030… et deux gares – Mairie d’Aubervilliers et Fort d’Aubervilliers – sur la commune !

Annonce certifiée de la RATP : pour la ligne 12, c’est décembre 2019

Concordance des temps sur le sujet des transports, Mériem Derkaoui a annoncé aux habitants que la ligne 12 serait livrée en décembre 2019, se référant à un courrier de la PDG de la RATP.   
Ligne 12, ligne 7, ligne 15 Est du Grand Paris Express, « nous serons sans doute la ville de la petite couronne la plus reliée, la plus traversée par les transports en commun », s’est félicitée l’édile.
Cette dernière, les générations à venir à l’esprit, a évoqué les bénéfices et avantages de la 15 en matière de liaisons de banlieue à banlieue « pour lesquelles il y a encore beaucoup à faire. Mais la 15 va y répondre en partie. »
La réponse ? Globalement, elle propose un réseau en rocade pour faire tout le tour de la métropole, soient 200 km de lignes nouvelles – 90 % en réseau souterrain – et 68 futures gares en interconnections avec les réseaux de métro, bus RER et autre Transilien… «  Des gains en temps de parcours considérables, selon la Société du
Grand Paris (SGP), invitée pour répondre aux questions des Albertivillariens. D’ici, on pourra se rendre à la Défense en 20 minutes, contre 50 aujourd’hui.
 »

Une gare en surface en centre-ville ? Ça passe mal !

A Aubervilliers, les premiers travaux, dits préparatoires, devraient débuter courant 2018. Réactions dans la salle pour le moins réservées… Ici : « Une gare avec un débouché aérien important en centre-ville ? Est-ce vraiment impératif ?  », s’inquiètet- on du côté de la rue Ferragus.

Et les bâtiments classés, et les gens, et leurs logements ? » Là : « Tel qu’il est présenté aujourd’hui, ce projet n’est pas raisonnable, a estimé Sylvie Ducatteau, conseillère municipale. Je ne crois pas que vous [la SGP] soyez en capacité de nous garantir que notre centre-ville restera un centreville.
Rien n’y justifie l’installation d’une gare en surface
 », une tonalité assez partagée parmi l’assistance et dont la municipalité veut tenir compte.

Nul doute que les habitants suivront, de très près, l’évolution de ce dossier…

Laissez un commentaire